L’empowerment ou le pouvoir de décision

L’empowerment est un terme anglais assez difficile à traduire. Il englobe les concepts de prise de décision, de choix, de prise d’initiative, le pouvoir d’agir, la responsabilisation…

Pourquoi évoquer ce concept dans le cadre du comportement canin ?

Tout simplement parce que nous ne laissons que trop rarement l’occasion à nos chiens de faire des choix ou prendre des initiatives.
En effet nous contrôlons à peu près tous les aspects de la vie de nos chiens : leurs lieux de couchage, leur alimentation, leurs sorties (moment, durée, lieux, en laisse ou non), les rencontres qu’ils peuvent faire ou non, leur reproduction etc.
Or plusieurs études scientifiques ont démontrées que le fait de pouvoir faire des choix, avoir du contrôle sur notre vie de façon globale était un facteur de bien être essentiel.
Les situations stressantes sont aussi mieux vécues et ont un impact négatif moindre sur la durée si l’on a un certain contrôle sur la situation.

Prenons un exemple simple : si je suis phobique des piqures ; aller faire une prise de sang sera un moment très stressant pour moi.
Imaginons deux situations:
Dans la 1ère le professionnel de santé est pressé et ne me laisse aucun contrôle : il m’ordonne sèchement de m’asseoir et de tendre mon bras. J’essaye de lui expliquer que j’ai peur et il me coupe la parole, me prend le bras de force, le bloque fortement et me pique en me disant que si je bouge ça fera encore plus mal.
Dans la 2ème situation je tombe sur quelqu’un de très compréhensif. Il me met un patch antidouleur, me dit de prendre mon temps et de lui tendre mon bras lorsque je serais prête. Il me demande si je préfère regarder ou non ? Il me dit qu’il va piquer dès que je lui donne le feu vert.

Dans ces deux situations laquelle sera la moins stressante et m’encouragera à avoir moins peur la fois suivante ? La 2ème assurément !

Cela parait évident et pourtant… combien de fois forçons-nous nos chiens en les bloquant, en s’énervant dès qu’ils bougent, en ne tolérant pas leurs manifestations de stress (comme le grognement par exemple) ?
Notamment lors des soins du quotidien (brossage, essuyer les pattes, les doucher etc) mais aussi dans de nombreuses autres situations.
De nombreuses façons existent pourtant pour donner plus de contrôle à nos chiens et pour mieux communiquer avec eux.

Voici un article complémentaire très intéressant sur la notion de « porte de sortie » lors des entraînement, notamment en soin coopératif :
https://muzoplus.fr/blog/sante-soins/la-porte-de-sortie-comment-donner-un-degre-de-liberte-acceptable-a-nos-animaux-lors-de-lentrainement/

Même en dehors des situations stressantes, donner des opportunités à nos chiens de faire des choix et les respecter ne peut qu’augmenter leur bien-être et leur confiance en nous.

Concrètement comment faire ?

Nous pouvons par exemple parfois prendre le temps d’aller au rythme de nos chiens en balade : ils veulent sentir pendant 5 min une odeur ? Creuser ou chasser les lézards ? Laissez-les parfois exprimer leurs instincts naturels et prendre leur temps !

Nous pouvons aussi leurs laisser plusieurs choix de couchage (en hauteur, sous un meuble, sur un matelas ou panier ou sur le carrelage !), ne pas forcément leur demander toujours d’être « au panier » dans la maison.

Nous pouvons mettre en place des codes pour des actions du quotidien ; par exemple apprendre à notre chien à « allez à la porte et s’asseoir devant » pour le faire sortir lorsqu’il le veut.
Ou encore mettre un code en place pour voir si le chien est ok pour démarrer une séance d’entrainement et aussi respecter son envie de cesser la séance s’il fatigue ou n’en a plus envie.

Bref il y a de nombreuses façons d’autonomiser nos chiens et de respecter leurs choix. Les apprentissages des soins coopératifs sont un très bon moyen de s’y mettre et de bien comprendre ces concepts !
Bien sûr l’autonomie s’apprend, on ne peut pas laisser à un chiot autant d’opportunité de choisir qu’à un chien adulte, que l’on aura guidé petit à petit vers les bons choix !
Donner du choix à son chien n’est pas non plus lui laisser tout faire tout le temps, il y a bien sûr des moments où le choix ne sera pas possible mais plus la relation avec le chien sera solide mieux il l’acceptera.